Les citoyens favorables à la réfection de la piscine

OTTERBURN PARK. À la suite de la consultation citoyenne au cours de laquelle les citoyens d’Otterburn Park ont eu à se prononcer sur l’avenir de la piscine Edmond-Auclair, le conseil municipal opte pour sa réfection.

Beaudoin Hurens - 88% des répondants du sondage ont préféré l’option de la réfection de la piscine plutôt que son remplacement par des jeux d’eau.  ©Photo TC Media - Archives
88% des répondants du sondage ont préféré l’option de la réfection de la piscine plutôt que son remplacement par des jeux d’eau.
©Photo TC Media – Archives

Sur les 547 répondants au sondage, 489 ont choisi l’option de conserver la piscine contre 58 pour celle de la remplacer par des jeux d’eau.

«Le conseil a donc décidé de rendre accessibles une piscine extérieure revampée et un nouveau bâtiment pour l’été 2018», a expliqué la mairesse Danielle Lavoie, lors de la séance ordinaire du conseil municipal de lundi soir.

La piscine extérieure sera donc fermée en 2017 pour permettre la réalisation des travaux et pour une question de sécurité. «Compte tenu de la vétusté du bâtiment et de la piscine, nous devons fermer la piscine en 2017 malgré la volonté de beaucoup de citoyens. C’est nécessaire, car c’est dangereux», a-t-elle ajouté.

En raison de l’état du bâtiment actuel de la piscine, la maison des jeunes est contrainte à déménager ses locaux jusqu’à l’ouverture des nouvelles installations.

Confusion autour de l’étude préliminaire

À la séance du conseil, les citoyens ont questionné le coût estimé de l’option choisie et la capacité de payer des contribuables.

«Ce n’était qu’une image, ce n’était pas la conception. Nous allons nous pencher sur la conception et les appels d’offres, le processus n’est pas fini», a indiqué la mairesse, soulignant que le montant avancé n’est qu’une estimation.

Le mandat donné à la firme  Beaudoin Hurens  consistait en une étude préliminaire et non pas à un plan préliminaire. «Ce qui aurait dû être éclairci, c’est que l’esquisse qui a été montrée l’était à titre d’exemple. Il n’y a pas de forme de bâtiment retenu, juste un pied carré», a dit Luc Lamoureux, conseiller des Grandes-Terres.

Source: oeilregional.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *